Follow by Email

mardi 13 décembre 2011

Lettre Publique

Etat de Vaud - Service de prévoyance et d'aide sociales

PRO Victimes

SOS
Bonjour Messieurs

Étant donné que je ne peux pas faire valoir mes droits en matière de viol dans l'enfance, en vertu d'une loi qui ne prête pas attention aux victimes d'abus hors la frontière Suisse en refusant tout simplement assistance,  je requière attention particulière à mon cas en invoquant également ma situation de contribuable étranger pendant plus de 20 ans.
Ce crie d'alarme sera mis à publique et est prêt à exécuter sa promesse.

J'ai été victime d'arnaques successives dans ma vie, et au vu des abus dans le passé, j'ai constaté être devenu proie à toute sort d'abuseur.
J'ai payé dans le passé de par une décision de justice  allant dans le sens de l'inique.
Une nouvelle procédure se déroule et j'attends une décision de M. le Juge, mais qui risque de nouveau un même procédé à l'encontre de l'inique que se trouve hospitalisé, alors que toute condition est réunie en matière de chefs d'accusation contre la partie adverse.

Je demande votre attention à ce sujet parce que je suis en état déplorable en matière de santé psychologique. Je me sens en état dernier d'accomplir le  geste humain pour faire valoir son intégrité, recourir à son propre l'immolation.
Le système judiciaire ne défend pas la victime laissée à l'abandon complet et soumis à des échecs constants... Ici  je relève le danger de justice que par son action d'abus de pouvoir laisse entrevoir tout sorte de lacune affectant la victime abusée de par sa nature et sa faiblesse. 

Merci d'écouter ce cri et de pouvoir le canaliser ailleurs où je puisse dignement être assisté.

En étant un contribuable modeste mais rigoureux dans mes responsabilités j'arrive au bout de mes ressources tant psychologiques que matérielles.
Ma famille a besoin également d'assistance juridique parce que je n'ai fait que payer pour assurer ma propre défense, L’action du malin a dilapidé ma fortune  tandis que celui est protégé à tous niveaux.

En tant que contribuable, je me sens dans le droit et devoir d’'invoquer le doute d’une tel assistance tortionnaire, qui a profité et abusé de mes faiblesses, et de recourir indument à une telle assistance.

Mon honneur est en cause et je suis prêt au sacrifice.
A.Lopes



Accusé de réception automatique de votre message à l'Etat de Vaud - Service de prévoyance et d'aide sociales
Veuillez ne pas répondre à cet email.

Nous avons bien reçu votre message ci-dessous. Il est transmis au service compétent, qui le traitera dans les meilleurs délais.
Rappel du message

9 commentaires:

  1. Qui suis-je?

    Celui qui essaie de rendre publique un passé plein d'amertume et de tristesse, un passé de victime... d'hommes abusés dans leur jeunesse.

    Il y en a qui on conservé pendant plus de 42 ans... D'autres vivent sans pouvoir encore se manifester parce que l'homme et justice sont également aveugles menant à négliger le crime.

    Ceci poussera à briser les chaînes du silence...

    L'homme cherche encore ce dont la société aurait pu comprendre, ce dont la justice aurait pu accepter.
    OHA OHA devient Eco S.O.S et invite toute victime du silence à briser le TABU des hommes ABUSÉS.

    Ces négligences... des hommes de LOIS..., deviennent également des CRIMES. Il faut bien qu'ils se rendent compte.
    Rendons nous attentifs parce que les enfants ont besoin que la loi change de façon radicale.
    (....).

    S/Pseudonyme
    Autsil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...de ces négligences.

      Le jugement a eu lieu
      Aujourd’hui après 9 heures

      J'attends le résultat du jugement. Je n'ai pas compris ce que le témoin de la partie adverse est venu faire alors que ce témoin ne viens pas au jugement.
      Je n'ai pas aimé le déroulement de la procédure parce qu'on est tous devant un scénario d'incertitudes à propos des gribouillis de Mme la juge auparavant.

      En conclusion je trouve anormal ces gribouillis qui passent de main en main parce que Mr. le juge n'arrivait pas à comprendre. Une procédure qui dure depuis 2007 sauf erreur et c'est injuste devant la victime de ne pas préparer son travail. En conclusion 3 juges pendant toute cette procédure et aujourd'hui la partie adverse exclue.
      C'est une procédure que risque de pénaliser la victime.
      Un jugement qui ne va pas protéger la victime sera un jugement inique La victime a fourni tout élément qui atteste sa droiture autrement que pour la partie adverse au contraire rien n'a été exigé. Par contre il a eu commentaire de la victime sur l'absence de questionnement a propos de la partie adverse visiblement suspecte en matière d'honnêteté.

      La victime signale un passé obscure au sujet d’une version autre que celle racontée. En effet ce Mr blesse quelqu’un qui décède plus tard et fait la prison au Portugal pendant longs années la version était : se défend d’un voleur à coup de pistolet et le juge le laisse venir en Suisse.

      La victime fut influencée et forcée suite à des manœuvres astucieuses pour vendre un véhicule avec trop de vices cachés.

      La victime se sent désemparé au vu de certaines irrégularités et fausses déclarations non prises au sérieux le bénéfice du doute n’a pas été mis en évidence et la situation d’appui juridique le met en situation de force, se permettant qu’on le représente. La maladie peut également devenir un prétexte à induire la justice en erreur et encore une fois faire lésion à la victime.

      Cette position de force est venue après que Mme la juge le conseille de prendre un avocat ce qu’il n’avait pas. Suspicion de mensonge à l’assurance ou bénéfice d’assistance juridique tout d’un coup.
      Un innocent… une victime est en train de s’effondrer. Il y a aucun doute sur ses allégations. Pour ne pas dire plus reste à savoir comment un tel Monsieur peut avoir une protection juridique tout d’un coup ? J’exige que cet aspect soit soulevé pour les raisons d’escroquerie et abus de faiblaisse que lui sont dirigées. Mensonge et abus de biens sociaux par absence de vérité ne sont pas exclus. J’ai une assurance de protection juridique que je n’ai pas pu faire valoir en raison d’un litige qui est avant la constitution d’assurance. J’ai perdu ma première par refus d’assistance. Dans mon honnêteté je paie une assurance et je ne suis pas assisté Que veut Mr. Le juge pour qu’il puisse croire à mon innocence et à mon honnêteté ?


      Son assurance sociale aimerait peut être savoir sur les bons pécules obtenus. Ont-ils été déclarés et annoncés à son assurance ?
      Il est 2:heuJe suis très fatigué et demain je vais travailler alors que j’avais demandé congé dans une éventualité de grève de la faim aussi pendant la semaine suivante. Je dois attendre mais une plainte pénale doit suivre.

      Il est 2:heures

      Merci MR. Le juge cette procédure n’a nullement besoin de clairvoyance pour établir la vérité.

      Autsil

      Supprimer
    2. …Le droit de se défendre.


      Sur l’effet de l’émotion du moment et sur l’effet d’un handicap physique et psychique la victime diminuée, des capacités normales inhérentes à l’être humain, proteste maintenant.

      Je proteste Mr. Le Juge, ce n’est pas de l’intox Mr. Le juge, une expertise reformée ce n’est pas de l’intox comme a prétendu la partie adverse.

      La partie lésée se défend honorablement et c’est de l’intox, oui, pouvoir s’exprimer de façon arbitraire ne connaissant pas très bien les raisons ultimes de cette expertise, pour votre information l’expertise sur médicaments est devenu une expertise au rabais et douteuse, elle n’a pas pris en compte un lien psychosomatique de l’individu pendant le moment de la transaction alors que des éléments leur furent envoyés. Des témoins existent qui ont vérifié mon état de santé à la suite de la prise de ses médicaments et alors de son effet.
      En conclusion il est licite une réforme, cette réforme représente la preuve tangible d’une intégrité sans paire, j’avais déjà décidé de continuer à me défendre en mettant au monde un silence de 42ans. Alors une première expertise doit par conséquence être considérée nulle et non avenant Cet engagement sublime allait demander beaucoup de courage de ma part, s’exposer au monde, aussi à vous Mr. De la partie adverse.
      (Dans le Passé une procédure aurait pu aboutir en ma faveur si j’aurais eu le courage… Si à la réponse de mon avocat : Voulez vous en parler ? Non je ne suis pas préparé pour dénoncer une telle MISÉRE.).

      Un engagement dont vous allez vérifier la nécessité impérieuse et peut être que dans un futur proche vous sentirez besoin de me demander des excuses. Pensez plutôt à celui qui vous êtes en train de défendre, pensez plutôt à l’intox de ses omissions…et le comment il a procédé pour pouvoir réussir à obtenir une aide judiciaire, dont vont vous-même en profitez.

      Merci Mr. Le juge parce qui vous n’avez pas détecté un signe de bégaiement, merci encore une fois parce que j’ai finalement accompli un énorme travail, pendant de longs années. Qu’avez-vous imaginé… Moi un farceur ? Vous avez ce droit, mais j’irais vous faire changer d’avis avec le temps.

      À cont...

      Autsil

      Supprimer
    3. ...À l’institut Supérieur de Langues et Administration, Portugal.

      C’était à une époque ou j’avais énormément besoin d’argent parce que je venais de me faire dépouiller de mes deniers escudos, c’était une vielle dame toute en noir qui m’aperçoit… Dans un banc de jardin… Je cogitais... je ne voulais pas de ce monde...Je ne voyais pas de future devant moi. Cette dame avait une voix chaleureuse, ses yeux couleur de ceindre et ses mains contenant les miennes pour un moment ont eu un effet apaisant.
      Les arnaques ont commencé en ce temps, sans que j’y puisse contre, c’étaient mes petites économies que j’avais besoin pour mes études qui s’en allaient… argent et objets de valeur. Une montre, et une calculette achetées en Allemagne. J’ai commencé à comprendre mais trop tard. J’ai eu peur des magies noires à mon rencontre et petit à petit je m’en suis débarrassée… Je ne vous explique pas mes états de révolte.
      Avec le recule je remercie presque cette dame qui m’a réveillé et qui en quelque sorte était là pour mon bien…pour me secouer. Les chemins de DIEU sont impénétrables…J’ai pris courage dans cette révolte et je continue mes études, mais j’irais décider pour forcer un rendez vous avec le Directeur en lui annonçant mon désir de tout finir. Ainsi je lui explique mon grand handicap, le bégaiement et même s’il fut noble de ma part d’insister dans cette voie, il me fallait arrêter, je ne pouvais plus être dépendant de ma pauvre mère et de cet oncle soutient de famille et que j’ai tant aimé…
      Je n’avais plus d’argent et les gens qui m’hébergeaient ne méritaient pas que je leur manque de mensualité.
      En réponse Mr. Le Directeur m’a interdit de penser ainsi, mon handicap ne devrait pas constituer un obstacle au métier de guide et interprète.
      J’étais dans ma deuxième année et je devrais accomplir avec succès. Le Directeur m’a libéré de la moitié des frais. L’autre moitié, sous contrat d’honneur signé, je l’ai payée lors m’a première année de Suisse, en vacances. Mon dossier était archivé, J’ai insisté pour m’acquitter de la dette…
      À cont…

      Autsil

      Supprimer
    4. ...cont

      Cherche et trouveras, sois persévérant...

      ne t'éloignes pas de la vérité...


      cont...

      Supprimer
    5. ...cont

      VICTIME DE JUSTICE

      Victime dans le passé, victime aujourd'hui, jusqu'à quand mon Dieu, victime?

      Cette lecture est adressée à la partie adverse pour lui montrer son entorse. Également adressée à M. le Juge.
      En étant guide et interprète je procéderai à la traduction plus tard.

      ***

      Domingo, 5 de Outubro de 2008
      OBRIGADO PE. ALBERTO VIEIRA
      Naquele tempo, achou por bem, por razões que nessa altura desconhecia, o DIRECTOR chamar-me ao seu gabinete. Eles deviam saber todos…

      Claro que por mais que queiramos esconder o nosso jardim secreto há sempre uma atitude ou outra que nos escapa para nos trair completamente, e assim aconteceu.
      O coração nessa altura deveria bater umas boas por segundo antes de entrar, o pior de tudo é que fora chamado e não tinha a mínima ideia do porquê…deveria andar no ar alguma tramóia…mas o quê ?...
      Em breve iria saber o porquê.
      Abro a porta e deparo-me com um semblante airoso e sorridente de quem nos quer transmitir algo de extremamente importante. De surpresa em surpresa e sempre me questionando o que poderia ser, eis que ele me chama para junto de si pega em mim como numa pena e senta-me nos seus joelhos.
      Franzino que era o Tonito atónito começa por imaginar mil e uma cena quotidiana desfilando e subitamente pega na Bíblia e pede-me para a abrir onde eu bem desejasse…aqui o grande mistério acaba por se revelar, quando ele me pede para ler o primeiro parágrafo. Senti delizar pelos seus joelhos, imaginei que era sonho, desejei uma brecha no solo e enfiar-me por ela a baixo, pela primeira vez imaginei o caos, o inerte, a inexistencia. Estava descoberto, tentei em vão escapar-me daquela provação ; era pior que chicotadas…, era preferível umas quantas bofetadas ou uma biqueira no trazeiro.
      Sereno o amigo Alberto Vieira havia compreendido que tal sofrimento interior teria que ser posto à prova… eram os prenúncios de uma terapia …
      As minhas lágrimas nada resolveram, a primeira tentativa de leitura falha e a cada palavra um bloqueio, um soluço e um gaguejar que nunca mais tinha fim.

      Com imensa paciência tu me escutaste prescutando todo o meu íntimo atormentado e quantas vezes martirizado por colegas que não sabiam compreender, tu compreendeste que eu me fechava no silêncio para não ser alvo de chacota. Quantas vezes a resposta na ponta da língua ao ser questionado e para evitar risadas na sala, silenciava-me …

      Tu me compreendeste outrora e eu nunca te agradeci, a título póstumo aqui vão os meus agradecimentos e que Deus te tenha no seu seio. Sei que sabes que singrei e venci.
      OBRIGADO Padre Alberto Vieira.
      O TREZE
      António Lopes
      Publicada por Amigos em 07:45 0 comentários:
      Enviar um comentário

      Mensagem mais recente Mensagem antiga Página inicial Subscrever: Enviar comentários (Atom)

      Autsil

      cont...

      Supprimer
    6. Traducteur Google
      Sunday, 5 Octobre 2008
      MERCI EP. ALBERTO VIEIRA
      À ce moment-là, a jugé bon, pour des raisons inconnues à cette époque, le DIRECTEUR m'appeler à son bureau. Ils doivent tout savoir ...

      Bien sûr, autant que nous nous plaisons à cacher notre jardin secret, il ya toujours une attitude ou d'une autre qui nous échappe complètement à nous trahir, et c'est ce qui arriva.
      Le cœur doit battre ce moment-là par une bonne seconde avant d'obtenir le pire de tous, il a été appelé, et n'avait aucune idée pourquoi ... devrait marcher une torsion dans l'air ... mais quoi? ...
      Bientôt savoir pourquoi.
      J'ouvre la porte et se dirigent vers moi avec un visage souriant des courants d'air et qui nous voulons transmettre quelque chose de très important. De surprise en surprise et me demande toujours ce qui pourrait être, qu'il m'appelle pour me joindre à eux gérer comme un stylo et me fit asseoir sur ses genoux.
      Légère qu'il a été étonné Tonito commence en imaginant une scène mille et une parade quotidienne dans la Bible et prend tout à coup et me demande de l'ouvrir là où je voulais ... et ici le grand mystère se révèle être, quand il me demande de lire le premier paragraphe . Delizar ressentie par vos genoux, je pensais que c'était un rêve, je voulais un trou dans le sol et me mettre à travers elle et vers le bas, d'abord imaginé le chaos, l'inerte, l'inexistence. A été découvert, a tenté en vain d'échapper à moi cette épreuve, c'était pire que coups de fouet ... il était préférable de quelques gifles ou d'un orteil dans trazeiro.
      Sérénissime son ami Alberto Vieira avait compris que la souffrance de cette nature devra être mis à l'intérieur du test ... étaient les signes avant-coureurs d'une thérapie ...
      Mes larmes ont rien résolu, la première tentative a échoué de lire chaque mot et d'une serrure, un sanglot et un bégaiement qui n'avait jamais finir.

      Avec une immense patience que tu as écouté prescutando tout mon cœur tourmenté et torturé à plusieurs reprises par des collègues qui ne pouvaient pas comprendre, vous avez compris que j'ai fermé en silence afin de ne pas être ridicule. Combien de fois la réponse sur le bout de la langue quand on lui demande et d'éviter le rire dans la salle, le silence me ...

      Vous m'avez compris, une fois je ne t'ai jamais remercié, à titre posthume ici sont mes remerciements et que Dieu vous a dans son sein. Je sais que vous savez singrei et won.
      MERCI Padre Alberto Vieira.
      Le TREIZE
      António Lopes
      Posté par les Amis à 07:45
      0 commentaires:
      Poster un commentaire
      Récent Message plus ancien Accueil
      Abonnez-vous à: Publier les commentaires (Atom)
      Undo edits
      Google Traduction pour les entreprises :Google Translator ToolkitGadget TraductionOutil d'aide à l'export

      Supprimer
    7. …cont

      La traduction par ordinateur n'est pas forcément le message réalité ou vouloir exacte de son créateur je dois ainsi y contribuer pour une meilleur compréhension...

      Dimanche, 5 Octobre 2008
      Merci Père Alberto Vieira
      En ce Temps-là, pour des raisons inconnues M. le Directeur m’appelle, dans son bureau, sans que je sache pourquoi. Ils devraient possiblement savoir…

      Il est clair qu’autant que nous puissions nous cacher, un jour ou l’autre nous finissons pour nous trahir et mettre à jour notre jardin secret.
      Le cœur, en ce moment-là palpitait, avant de rentrer, le pire de tout c’est que je n’avais aucune idée de ce que pouvait être…
      Mais quelque chose de très important l’obligeait à m’appeler,
      Mais quoi ? Je le saurais très soudain.

      J’ouvre la porte et je vois devant moi cette personne imposante et souriante, vêtu en blanc, voulant me transmettre quelque chose d’extrêmement important. Je n’étais pas encore au but de la surprise, de question en question à quoi voulait-il venir ?
      Voilà qu’il m’appelle vers lui, me prend et me fait asseoir sur ses genoux.

      Très fragile qu’il était, le Tonito surpris cherche…imagine mil et une scènes quotidiennes qui défilaient et subitement…

      Prend la BIBLE sur son bureau et me demande de l’ouvrir où bien je voudrais… ici finit le mystère, c’est la révélation quand il me demande de lire le premier paragraphe. Je me suis senti glisser de ses genoux. J’imaginais que c’était un rêve, je souhaitais une fissure dans le sol et me perdre dans ses profondeurs, pour la première fois j’ai imaginé le chaos, l’inerte, l’inexistence. Il m’à découvert, j’ai essayé inutilement m’échapper de cette épreuve humiliante, c’était pire que des coups de fouet…, c’était préférable quelques gifles ou un coup de pied dans le derrière.
      Serein l’Ami Alberto Vieira avait compris qu’une telle souffrance intérieur devrait être mise à l’épreuve, c’était les prononces d’une thérapie.
      Mes larmes furent vaines, au premier essaye une lecture ratée et chaque mot un blocage, un sanglot et un bégaiement sans fin.

      Saisi d’une lucide patience t’as écouté tout mon être intérieur tourmenté et combien de fois martyrisé par des collègues qui ne pouvaient pas comprendre, t’as compris mon isolement et mes silences pour ne pas être victime de moqueries.
      Combien de fois j’avais la réponse au bout des lèvres en étant questionné et pour éviter les risées dans la salle je me renfermais et me taisais.
      Tu m’as compris à l’époque et je ne t’ai jamais remercié, maintenant, à titre posthume, je te remercie et que DIEU te protège, là où tu es tu sais que j’ai réussi à vaincre.

      Autsil

      Cont…

      Supprimer
  2. ...Suite
    De ces Victimes MAL ASSISTÉES...

    Lettre ouverte au peuple :

    Au Mr le Procureur de la Justice Sociale, à toute institution gouvernementale, institutions et œuvres sociales, Départements de Justice.


    S.O.S
    Seul contre tous
    Société, justice, et institutions d’aide qui par vertu de la Loi laissent pourrir la victime seule dans le désespoir. Seul Faire le Pas a pu accepter ma sollicitation (ni LAVI ni autres) et pendant quelques années j’y ai resté. Soulagement et appui dans le groupe de parole.
    Qu’en faire des cas désespérés. Où trouver abri pour éviter le malheur ?

    Je me demande s’il y a des œuvres qui puissent bien m’assister comme tout bon citoyen.
    La Loi dit que non. ET pourtant en tant qu’être humain il devrait bien y avoir quelque chose…Mais non…Peut être des psys à être payés par les assurances ?... Ainsi j’ai du, avec mes maigres ressources, m’épauler sur quelque chose :
    http://www.operation-homme-abuse.ch/

    Mon cas n’est pas au bénéfice d’aucune aide sociale, Les faiseurs de lois ont laissé une bien triste lacune derrière. Bientôt J’aurais pour le mois de Février prochain, audience Chez Madame la Juge pour une procédure, encore probablement une…histoire de Justice aveugle qui n’a pas des yeux pour la victime, plutôt oh ! Oui pour épauler le malin à l’abri de ficelages qui le protègent.

    Je laisse ici le message d’une volonté ferme, celle de la protection de la victime qui soufre sans ASSISTANCE. J’ai vécu pendant 42 ans le déshonneur du viol à l’extérieure du Pais. Or, la devise de la Loi est de ne pas protéger ce genre de victimes (dont le viol commis à l’extérieur) même si elles ont payé régulièrement pendant plus de 20 ans les impôts en Suisse. C’est du ténébreux injuste alors que la confédération prône l’acte social…seulement triste abandon, qu’avec cette lacune il faudra faire un peu mieux.

    Sans savoir comment bien faire pour trouver une aide concrète je vais me lancer dans l’initiative qui pourra toucher de très près ma famille. Ça suffit ce calvaire de silence qui dure encore et encore.

    Je ne saurais comment réagir pendant tel jugement, une chose est sure c’est que je ne suis plus en mesure de, encore une fois, être doublement victime de justice alors qu’il se profile l’injustice.

    En exigeant un peu plus de dignité et humanité je suis prêt à faire grève de la faim après justice non-conforme aux modèles de déontologie ou humanité. Je vis prisonnier de mon silence et je porte la marque d’un être qui ne pourra plus trouver sa liberté côtoyant le spectre du rejet social je ne retrouve plus mes marques…

    Si cette lettre peut être lue par le procureur ce serais une bonne chose… Question de savoir que des VICTIMES DE JUSTICE
    Abondent… et avec elles des négligences et abus de pouvoir dans cette matière de justice qui n’est pas à la hauteur de la victime.
    Cela devient une honte pour des gens innocents. Il faut humaniser la Justice plutôt que démocratiser ou l’instrumentaliser en matière pécuniaire : Paie et pourras éventuellement peut-être défendu… Il est temps que le fardeau pèse aussi sur le malin… La procédure devient INIQUE.

    D’autres actions s’avèrent nécessaires pour le salut de notre honneur, pas par celui d’une justice inique.

    Pour que le message puisse véhiculer pour de vrai, cette lettre ouverte sera divulguée également sur le blog

    Les VICTIMES saluent tout HOMME de bonne volonté et prêt à bannir des lacunes et d’autres atrocités.
    SALVÉ !
    Autsil

    operation-homme-abuse.blogspot.com/

    http://operation-homme-abuse.blogspot.com/2011/12/oha.html

    RépondreSupprimer